En Naturopathie, comme en médecine chinoise et en Dien Chan, nous portons une attention toute particulière sur les saisons et leurs influences ainsi que leurs impacts sur les organes.

Vous avez probablement entendu parler de ce phénomène. 

Par exemple, on reconnaît l’utilité de drainer les émonctoires digestifs Foie / Intestins à la saison du printemps. 

Pourquoi me direz-vous ? Et bien car le corps ayant été “au repos” comme la nature est en gestation en hiver, les émonctoires se remettent à fonctionner plus intensément lors de la période printanière, au même moment où les bourgeons d’arbres et de fleurs prennent le temps d’éclore.

L’Hiver a donc une influence sur vos organes, et sur les milieux liquides / les fluides que vont gérer les Reins et la Vessie.

Paysage d'hiver

L'Hiver, que se passe-t-il dans l'organisme ?

En MTC (médecine traditionnelle chinoise), chaque saison est en lien avec un aspect énergétique représenté par un organe spécifique.

En Naturopathie, nous connaissons l’importance des saisons pour effectuer des cures de détoxination, le drainage des émonctoires au printemps et en automne, ou la reminéralisation et l’assimilation de nutriments, en hiver.

La théorie des 5 éléments (le Bois, le Feu, le Métal, l’Eau et la Terre) représente les phases d’un cycle auquel correspondent les saisons.

En hiver, l’élément dominant est l’Eau.

Le moment de la journée qui est associé à cette saison est la nuit à 0h00.
En cela, l’Hiver nous invite au repos, à l’introspection et à écouter son corps lorsque la fatigue se fait ressentir. 

C’est le duo Reins / Vessie qui aura un rôle clé pendant la saison de l’Hiver, les reins étant chargés de nous faire “résister” au froid. 

En effet, les Reins sont le siège de votre énergie vitale, et la santé de vos reins est très liée à votre énergie ou votre fatigue.
Si votre énergie vitale est bonne, vos reins seront plus résistants au froid en hiver et votre santé mieux sauvegardée. Si votre énergie vitale est faible, votre immunité est affaiblie et vous êtes facilement fatiguée.

D’un point de vue Naturopathique, le duo Reins / Vessie a un rôle clé dans le nettoyage et le filtrage des déchets organiques qui ont été neutralisés auparavant par le Foie. 

Les reins sont chargés d’éliminer les déchets appelés “acides”, qui sont extraits des aliments tels que les protéines animales, les produits laitiers, l’alcool, et qui peuvent former de petits cristaux s’ils sont accumulés dans l’organisme et mal éliminés.

La sphère urinaire et le sommeil en Hiver

Mais quel est le lien entre Reins et sommeil…?

Et bien, si le moment de la journée associé à la saison de l’Hiver est la nuit, c’est aussi à ce moment-là que le corps élimine ces acides la nuit, en filtrant et en les éliminant par les urines.

C’est pour cela que la première urine du matin est très chargée (odeurs, couleurs) au réveil ! Le corps a fait son travail d’élimination des acides forts.

Il est donc essentiel de privilégier une alimentation pauvre en protéines animales, et surtout de privilégier des protéines végétales au repas du soir de manière générale.

C’est donc pour cela qu’il est important d’avoir un sommeil réparateur, c’est-à-dire un sommeil continu et non interrompu par des réveils nocturnes. 

Il convient aussi de se coucher à des horaires entre 21h30 et 23h00 afin de faciliter l’endormissement et un sommeil réparateur. 

Le corps se prépare au sommeil dès 17h, lors de la sécrétion du neurotransmetteur de la sérotonine. Cette sérotonine facilite la détente et le bien-être, et va permettre en deuxième phase de sécréter la mélatonine, hormone du sommeil afin de faciliter l’endormissement. 

Il est donc important d’écouter votre corps quand il a besoin de repos!

Pour privilégier et faciliter le repos, cela passe par l’écoute attentive des besoins physiologiques: 

  1. manger à des horaires réguliers et avant 21h le soir (dans la mesure du possible) afin que la digestion ne perturbe pas l’endormissement et le sommeil.
  2. éliminer les aliments excitants après 17h (café, thé, sucre, alcool, chocolat) car ils auront une influence négative sur votre système nerveux et pourraient perturber la sécrétion de sérotonine.

     

  3. respecter les rythmes du corps, et privilégier aussi plusieurs moments de détente dans votre journée : méditer, faire une sieste, lire un roman.

Quelle émotion est en lien avec les Reins et la saison de l'Hiver ?

Si les reins sont impactés par le froid de l’hiver ou par une émotion perturbatrice, cela peut avoir une influence négative sur ses fonctions, tout comme une dysfonction peut créer une émotion. 

Cette émotion en lien avec les Reins est l’émotion de la Peur

Si un déséquilibre a lieu dans cette sphère, il est tout à fait probable que vous soyez (souvent) habité par l’émotion de la Peur.

 

Pour cela, un accompagnement en Dien Chan est très intéressant.

Réguler l’émotion de la peur grâce au Dien Chan

Lors de mes consultations en Dien Chan, je vous pose systématiquement cette question: “Ressentez-vous régulièrement une émotion négative, surtout en ce moment ? »

Si l’émotion ressentie est la Peur, alors je vais venir stimuler la zone de vos Reins énergétiques qui se situe sur votre front.

Grâce à mes outils de Dien Chan, et tout particulièrement la roulette “Yang”, je vais venir renforcer votre mental face à vos peurs, et ainsi vous permettre de prendre du recul sur cette émotion.

Renforcez votre énergie vitale grâce au Dien Chan

Bonnet, caches oreilles et chaussettes chaudes sont indispensables pour passer l’hiver au chaud!

Drôle d’idée n’est-ce pas ? Et bien, sachez qu’en Réflexologie, la zone réflexes des Reins est aussi représentée par vos oreilles ! Oui, ne voyez-vous pas une similitude de forme entre un Rein et votre oreille?

Vos Reins sont donc influencés par le froid sur vos oreilles en hiver. Gardez donc bien au chaud vos oreilles. Et si vous êtes sortie faire une course par temps froid, et que vous rentrez les oreilles gelées : 

Frotter vos deux mains l’une contre l’autre jusqu’à produire de la chaleur, et couvrez vos oreilles.

 

Recommencez 3 à 5 fois si nécessaire.

 

Points fermés, frotter vos reins afin de venir stimuler vos reins et vos glandes surrénales (temps qu’à faire !).

Quelle alimentation/saveur privilégier pendant la saison froide ?

Manger local de saison : Tout d’abord, faisons marcher notre bon sens. 

Notre environnement fait partie de nous comme nous faisons partie de lui. La Nature est bienveillante et sage. 

Elle nous fournit ce dont nous avons besoin. Il suffit de l’écouter pour bien se nourrir. Si elle nous donne des melons en été, c’est parce qu’il fait chaud et sec. Alors en mangeant les produits de notre environnement local et de saison, nous avons toutes les chances de recevoir les nutriments dont nous avons besoin.

Néanmoins voilà quelques petites astuces pour passer au mieux cette saison froide :

Les repas seront plutôt chauds, les aliments cuits et les accompagnements crémeux.

Le bol alimentaire (ce qui se trouve dans votre estomac au début de la digestion) à besoin d’être à une température ambiante pour digérer plus facilement.

Votre Foie, qui joue un rôle fondamental dans la digestion et qui joue plus de 300 fonctions qui comprennent le filtre, le trie, l’élimination et le métabolisme de plusieurs substances, est à un température constante de 42°C !
C’est l’organe le plus chaud du corps.

Il paraît donc logique et naturel d’avoir envie de manger chaud en hiver, des potages, des soupes, etc.

D’autres part, plus vous mangez froid, plus votre corps devra fournir de l’énergie pour le réchauffer; et comme on vous a parlé de repos, ce n’est pas la meilleure saison pour le solliciter. On se cocoone !

Mais avant tout, buvez ! Comme vous le savez, nous sommes constitués à 65% d’eau. L’eau est vitale pour nous hydrater, filtrer nos déchet.

En hiver préférez l’eau chaude -citronnée-, les infusions, sans oublier les boissons gourmandes épicées comme un chocolat chaud, un lait d’or, chai ou pumpkin latte végétal ou à base de lait de vaches heureuses 😉 

Concernant le repas, en hiver c’est la saison du retour à la terre avec les légumes racines : betterave, panais, carotte, oignons, radis… Poussant sous terre, ils sont stabilisants; ils nous permettent de nous “ancrer” physiquement et émotionnellement.

On retrouve aussi les légumes qui tiennent au corps avec les patates douces, les pommes de terre, les courges.. Ils vont nous apporter avec les bonnes graisses la fameuse onctuosité réconfortante :  huile d’amandes, d’olives, de noix, de lin, de tournesol, beurre cru, ghee… Les fruits secs (noix amande noisettes…) quant à eux sont tremper (prégermer) ou à cuire pour se réhydrater. 

Les céréales types riz, avoine, blé sont particulièrement adaptés car sucrés, nourrissants, faciles à digérer si bien cuits. Les céréales et les puddings mous illustrent la qualité onctueuse et, lorsqu’ils sont sucrés et épicés, sont souvent de délicieux aliments réconfortants. 

Les fruits à privilégier seront généralement doux et nourrissants. Bien que certains fruits crus soient appropriés, les fruits cuits sont plus faciles à digérer et offrent une chaleur, une humidité et une douceur supplémentaires. C’est la saison des compotes de pomme ! Préférez-les cuites (au vitaliseur pour préserver leurs micronutriments).

N’hésitez pas à abuser des épices et condiments locaux favorables : ail, gingembre, anis, aneth, basilic, sarriette, estragon, thym, curcuma, menthe, laurier, coriandre, fenouil, origan, safran, sauge, sel gemme, marjolaine…

Monodiète et cure de jus après les fêtes

La période des fêtes influence souvent notre manière de manger, et il est parfois difficile de dire “non merci” aux plats riches et délicieux concoctés pour l’occasion.

Heureusement, plusieurs choix s’offrent à nous pour venir rééquilibrer notre alimentation et limiter la production de déchets organiques liés à une alimentation trop riche.

Pour reposer le système digestif je vous conseil 2 options faciles à mettre en place:

  • La Monodiète:

La monodiète consiste à manger le même aliment tout au long de la journée.

Par exemple, des pommes, cuites, ou crues. Ou bien du riz complet, matin, midi, et soir, agrémentés d’herbes aromatiques, de graines de sésame ou autre. 

Vous pouvez aussi manger plusieurs légumes, faire une poêlée de choux de fleurs et poireaux le midi, puis faire une soupe veloutée le soir. 

  • Les Jus:

J’ai une affection toute particulière pour les Jus

Oui ! Même s’il est préférable de boire et manger chaud en Hiver, intégrer des jus , à température ambiante, dans son quotidien est une excellente idée d’apporter des minéraux et des vitamines préservées que l’on retrouve en moindre quantité lors de la cuisson des aliments.

 

  • Carotte
  • Pomme golden ou gala
  • Persil
  • Chou vert
  • Radis noir
  • Citron,
  • Gingembre, etc…

Pourquoi pas vous offrir un Jus ou deux par jour, pour venir apporter des nutriments essentiels à votre alimentation !

 

Si vous n’avez pas d’extracteur à Jus, je vous recommande vivement les “Jus d’émotions” de chez KléZia.

Mon petit préféré, le Jus “Rayonne” avec des fruits et légumes du moment, riches en Vitamines C et anti-oxydants !

– Article réalisé en collaboration avec Raphaëlle NEVEUX, des pâtisseries KléZia: des pâtisseries sans gluten, vegan, bio, à indice glycémique bas à Toulouse –

Cécile Fleury, Naturopathe et Réflexologue Faciale, Praticienne Dien chan à Toulouse

06 65 01 33 20