cette image décrit des cacahuettes salées représentant les mauvaises graisses

L’importance des bonnes graisses

Depuis de nombreuses années, la société et les médias ont tendance à sous-estimer « les graisses » de notre alimentation pour des raisons diététique (et surtout esthétiques).

Nous vivons dans un monde d’abondance où le manger « gras » est autant à la mode (croissance de la « junk food »..) qu’il est tabou.

 

Il faut d’abord bien distinguer les mauvaises graisses des bonnes graisses, car bonne nouvelle ! Il existe de « bonnes graisses » essentielles à notre organisme :

  • Acides gras saturés VS acides gras insaturés

Acides gras Saturés

Ce que l’on considère comme « le mauvais gras » concerne ce que l’on appelle les Acides Gras Saturés, c’est-à-dire que la molécule d’acide gras a des atomes de carbones qui sont saturés en hydrogène.

Les acides saturés sont solides à température ambiante, et résiste bien à la chaleur.

On les retrouve principalement dans le règne animal :

  • Les graisses animales comme le beurre, le lait, le saint doux
  • L’huile de palme
  • L’huile de coco

Acides gras Insaturés

Les « bonne graisses » concernent les Acides Gras Insaturés. Ils comprennent 2 familles :

  • Les Acides gras mono-insaturés
  • Les Acides gras poly-insaturés

Acides gras mono-insaturés, ou Oméga-9

On les appelle plus communément Oméga-9, ou acide oléique et sont présents dans l’huile d’olive par exemple, et sont utilisable crus mais aussi en cuisson.
Ils ont une action très bénéfique sur le système cardiovasculaire en général.

On en trouve dans les:

  • Noix
  • Arachides
  • Avocats
  • Huile de Colza

Acides Gras poly-insaturés

Se sont les bonnes graisses dites « essentielles » car notre organisme ne peut pas les synthétiser lui-même, c’est pourquoi il est important de les apporter quotidiennement dans notre alimentation.

Ils comprennent les Oméga-3 et les Oméga-6.

Les Oméga-3

Les Oméga-3 se composent de 3 acides gras essentiels :

  • Les acides alpha-linolénique
  • L’EPA
  • Le DHA

On retrouve ces graisses sous forme végétale dans les graines de chia, les graines de chanvre, l’huile de lin, l’huile de cameline, l’huile de colza…

Ces graisses sous forme animale dans les petits poissons, sardines, hareng, maquereaux, saumon…

Les oméga-3 ont un rôle important dans :

  • la fluidité sanguine
  • la protection cardio-vasculaire
  • l’élasticité de nos artères
  • sont anti-inflammatoires

Attention: Les oméga-3 sont très fragiles à la lumière et à la chaleur. Il est donc primordial de les conserver au réfrigérateur, et de ne jamais les cuire !

Les Oméga-6

Les Oméga-6, sont aussi appelé acides alpha-linoléiques.

On est les retrouvent dans l’huile de tournesol, l’huile de bourrage, l’huile d’onagre, les viandes, les graines de sésame, l’huile de maïs, l’huile d’arachide..

Ils permettent :

  • d’aider au développement du système nerveux,
  • l’équilibre du système cardiovasculaire
  • le développement de l’immunité
  • aident à faire face aux allergies et à l’inflammation en général

MAIS en excès, les oméga-6 empêchent les oméga-3 de fonctionner correctement, et peuvent agir sur le développement d’AVC, de thromboses, de dépôts de cholestérol dans les artères…

On a souvent tendance à les surconsommer en raison de leur présence dans les plats préparés, les biscuits sucrés et salés…

Je vous conseil donc de manger plus d’oméga-3 et moins d’Oméga-6 !

Petit déjeuner ou encas, quelques bonnes graisses pour mettre en pratiques mes propos :

A vous de jouer !

Vous pouvez me contacter au 06 65 01 33 20, nous travaillerons ensemble sur votre rééquilibrage alimentaire.

Cécile Fleury, Naturopathe à Toulouse